Présentation du CHOC

CHOC ? Pourquoi ?

Nous avons tous/toutes connu, végétarien-n-e-s ou végan-e-s, ce déclic lors de notre prise de conscience...

 

Cette émotion vive, soudaine et brutale qui nous a frappé dans notre sensibilité, notre psychisme, ce fut un véritable CHOC, qui a bouleversé notre vie à tout jamais !

 

Noues souhaitons que nos actions, tel un défibrillateur, provoquent une onde de choc dans tout votre corps afin d'ouvrir votre cœur, votre esprit et réveiller votre empathie.


Qui sommes nous ?

Collectif Halte Ouvrons les Cages est une association 1901 fondée par un groupe de militant-e-s en septembre 2016.

 

CHOC a pour objet d’œuvrer pour la protection animale et la défense de leurs droits fondamentaux.

Nous visons l'abolition de l'exploitation animale sous toutes ses formes et promouvons le véganisme :

 

- En organisant, des stands d'informations, de dégustations de produits végans, des tractages ou signatures de pétitions, des manifestations, des pique niques ou tables véganes et tout autre événement de nature à informer et sensibiliser le public sur les conditions de vie des animaux non humains abattu-e-s et sur un mode de vie sain, sans souffrance ni exploitation animale.

 

Nous privilégions les stands d'informations plutôt que les happenings, afin d'échanger et de débattre avec les personnes intéressées, dans le calme et le respect de chacun-e.

Nous sommes dans une démarche pacifique, totalement opposé-e-s à la violence ou à l'agressivité et nous prônons la convergence des luttes, telle que la lutte contre la racisme, le sexisme et le spécisme.


Abolitionnistes ?

Nous sommes une association abolitionniste, c'est à dire que nous visons l'abolition totale de exploitation animale, exclusivement.

Certains groupes (ou associations) mènent des campagnes pour des réformes pour le bien-être animal (ce qu'on appelle  mouvement welfariste) en proclamant qu’il n’y a rien de mal dans le fait d’utiliser les animaux non humains, pourvu qu’ils/qu'elles soient traité-e-s de "bonne" manière ou "humainement".

Nous sommes totalement opposé-e-s à une approche welfariste.

 

Pourquoi ?

 

Ces réformes ont très peu d'effet sur le niveau de souffrance des animaux non humains et ont tendance à masquer le VRAI problème qui est : l'exploitation.

En ne défendant pas fermement cette dernière, on renforce la perception et la légitimité de l'exploitation animale dans notre société.

Ces "tactiques" ne mèneront pas à l'abolition, mais seulement en d'autres réformes, tout en déculpabilisant le public, qui se sentira plus à l'aise de manger des animaux non humains abattu-e-s "humainement".

L'approche welfariste ne s'attaque pas à la racine du problème : le fait que les animaux non humains sont des biens marchands, des produits...

Nous ne pouvons prétendre donner des "droits" aux animaux non humains en modifiant uniquement leur traitement tant qu’ils/qu'elles n’ont même pas le droit le plus fondamental de ne pas être considéré-e-s comme une propriété.

Les animaux non humains doivent se voir accorder des droits, et cela ne se produira pas tant que des méthodes "moins pires" permettent de les exploiter en ayant bonne conscience.

Bien sur, vous vous dites surement, mieux vaut ça que rien du tout !

Mais soutenir ce genre de réformes c'est occulter l'exploitation animale et contradictoire aux droits que nous souhaitons obtenir pour les animaux non humains.

C'est uniquement en visant l'abolition, qu'on y parviendra...

On a besoin d'encourager un mouvement populaire abolitionniste : de faire croître le nombre de gen-te-s qui s’engagent à attaquer la racine du problème en s'opposant au fait d'attribuer un statut de propriété aux animaux non humains, afin de les considérer comme des êtres sensibles pouvant jouir pleinement de leur liberté et de leur vie, et d’adopter un mode de vie végan qui est le fondement moral de l'approche abolitionniste.


Nos combats

*Alimentaire (consommation de tout produit animal, abolition des élevages et abattoirs)

*Vestimentaire ( fourrure, cuir, laine, plumes, soie...)

*Vivisection (tests laboratoires sur les animaux non humains)

*Cirques avec animaux non humains, zoos et parcs aquatiques

*Corrida

*Chasse/Pêche

*Foie gras

*Abandons d'animaux de compagnie non humains (favoriser l'adoption en refuge, aide nourriture animaux abandonné-e-s, campagne stérilisation...)

*Soutien aux refuges de la région (en promenant les toutous, aide pour le nettoyage des box, partage des annonces d'adoptions ou d'urgences...)

*Encourager une alimentation bio et local et un mode de vie végan